Hydroélectricité : l’avenir ?

Les panneaux photovoltaïques et l’énergie solaire sont très en vogue depuis seulement quelques années, alors que l’énergie hydraulique est utilisée depuis déjà plusieurs siècles. Celle-ci représente aujourd’hui 10 % de la production d’électricité en France.

 

L’énergie hydraulique

 

On appelle énergie hydraulique, l’énergie produite grâce au mouvement de l’eau. Comme pour l’énergie éolienne, l’énergie hydraulique est qualifiée de cinétique. L’énergie hydraulique la plus répandue reste l’hydroélectricité, permettant de fournir de l’électricité à partir d’un barrage.

 

Présent et avenir de l’hydroélectricité en France

 

La France compte avec un parc de production hydraulique comprenant 640 barrages et 447 centrales hydroélectriques dont la puissance peut atteindre 1 800 MW, l’équivalent d’une centrale nucléaire moyenne. Les rendements du parc hydroélectrique d’EDF sont de 42 milliards de Kwh par an avec une économie de 13 millions de tonnes d’équivalent pétrole. Le secteur hydraulique, après le nucléaire, est le second mode de production d’électricité en France. EDF produit 95 % de son électricité « verte » à partir des centrales hydrauliques des Alpes, du Massif Central, des Pyrénées et du Rhin.

 

Avenir de la production d’hydroélectricité

 

Les possibilités d’extension de la production hydroélectrique en France sont limitées, 75 % du réseau hydraulique étant déjà utilisés. EDF mise sur une double stratégie afin d’accroître la part de l’hydraulique à l’intérieur du « mix énergétique ». Le premier point est lié à l’augmentation de production des centrales déjà existantes. En 2006, EDF lança un plan quinquennal évalué à 560 millions d’euros ayant pour objectif la rénovation et l’amélioration des performances ainsi que la disponibilité du parc hydraulique. Le second point consiste à créer de nouveaux centres de production. Plusieurs nouveaux ouvrages devront être construits. Les 6 centrales hydrauliques installées sur la Romanche ont été remplacées en 2013 par le site entièrement souterrain de Gavet dans l’Isère. Avec une meilleure intégration dans l’environnement, ce puissant barrage produit 90 MW contre près de 80 MW pour les 6 ouvrages antérieurs.

 

L’énergie hydrolienne

 

Entre Saint-Malo et Dinard, l’usine marémotrice de la Rance produit de l’électricité depuis plus de 30 ans. Les 24 turbines du site utilisent la force des marées ainsi que celle du courant de la rivière. La technologie d’avenir utilisant l’énergie l’hydrolienne se situe en phase expérimentale en Bretagne. L’eau est à l’hydrolienne ce que l’air est à l’éolienne. C’est la force des courants marins qui actionne des turbines produisant de l’énergie mécanique par la rotation des pales, puis qui est transformée en énergie électrique. En 2012, EDF a inauguré au large de Paimpol dans les côtes d’Armor, un parc hydrolien de démonstration composé de 4 hydroliennes.

 

Face aux grand défi que représente l’accroissement des besoins énergétiques mondiaux, l’hydroélectricité fait partie des solutions d’avenir dans la production européenne d’électricité, l’objectif étant d’atteindre 22 % d’énergies renouvelables.

Partages 0