Focus sur le barrage des Trois Gorges, en Chine

Le barrage des trois gorges, de la nécessité de production d’hydroélectricité au désastre écologique

Maîtriser le fleuve, un enjeu stratégique majeur

 

Les cours d’eau sont facteurs d’implantation des grandes villes. Le fleuve Yangtze, le plus long fleuve d’Asie n’échappe pas à cette règle. Son importance est aujourd’hui capitale car son embouchure trouve le plus grand porte du monde : Shanghai. La maîtrise de ce fleuve et ainsi l’installation d’un barrage est donc un enjeu considérable, d’autant plus qu’avec le développement de la Chine contemporaine, les besoins en énergie sont croissants. Mais le fleuve est difficilement praticable sur certaines parties et provoque de lourdes inondations. Au siècle dernier, les inondations les plus lourdes, considérées comme les pire qu’ait connu la Chine, ont fait 223 millions de sinistrés. Bien qu apparaissant comme essentiel pour l’essor économique du pays, la maîtrise du fleuve bleu se révèle difficile.

 

Produire toujours plus d’énergie, notamment grâce à l’hydroélectricité, un besoin pour l’économie chinoise

 

En 20 ans, la Chine a connu un développement conséquent, ses exportations ont augmenté si bien qu’elles ont été multipliées par 30. C’est désormais le premier exportateur mondial. Cependant, avec de telle production, de tels échanges et une population équivalente à 20% de la population mondiale, ses besoins en énergie sont aujourd’hui conséquents. Entre 1970 et 2012, les besoins en électricité ont été multipliés par 22, Chiffre colossal dû au développement du pays. L’hydroélectricité produite par le barrage des Trois Gorges répond en partie à ce besoin, et justifie un tel investissement. Le barrage des Trois Gorges, avant sa construction, a une puissance estimée à 22 000 mégawatts par hydroélectricité, soit 10% de la production chinoise.

 

Un outil pour développer la région

 

Outre l’amélioration de la navigation et la production d’hydroélectricité, le barrage a permis le développement de la région. Auparavant, ce sont plutôt les villes côtières qui se développaient, or avec le projet, les villes en bordures de fleuves acquièrent avoir une place primordiale dans le commerce et se développent. De plus, les lacs-réservoirs créées par le barrage des Trois Gorges peuvent servir pour la pêche. En plus du passage des gros navires, la montée du niveau des eaux permettra d’attirer les touristes tout au long de l’année. Enfin, les eaux accumulées pourront être transférés par des canaux vers les plaines de Chine du Nord, qui souffrent d’une forte sécheresse.

 

Un écosystème en péril dû au barrage des Trois Gorges

 

Outre les populations déplacées, le projet met en péril tout un écosystème. Le barrage a été construit pour contrôler le Yangtze, or en Juillet 2010, le réservoir a atteint un niveau record de 158 m. Les écluses ont alors été fermées et par conséquent le trafic interrompu. Lors de cet épisode, le barrage a suscité l’inquiétude des plus sceptiques sur sa solidité. Avec la mise en service de celui-ci, 600 km² de terres agricoles ou de forêts ont été englouties par les eaux. Par ailleurs, il est avéré que les glissements de terrain avaient augmenté de 70% depuis que le réservoir a atteint son niveau maximum. Avec l’eau qui stagne en amont du barrage, de nombreux sédiments s’accumulent et augmentent la pression qui est exercée sur le barrage. Des problèmes de qualité sont de plus recensés à cause de ce phénomène.Pour finir, en aval du barrage, la baisse du niveau d’eau constitue un danger pour les poissons ayant besoin d’eaux profondes. Le dauphin de Chine ou baiji a déjà subit cette baisse. En réponse à ces facteurs négatifs pour l’écologie suite à la création du barrage des Trois Gorges, une réserve naturelle a été créée.

 

Partages 0