EDF et Engie, producteurs d’électricité hydraulique

Dans les centrales hydroélectriques, la force motrice de l’eau permet de produire l’électricité. Cette force dépend de sa hauteur de chute ou du débit des cours d’eau. L’eau déviée est retenue par un barrage. Les alternateurs, entraînés par des turbines produisent l’électricité, qui passe par un transformateur, puis par le réseau électrique.

Avec ses 72 % d’énergie renouvelable produite en France, l’hydroélectricité est la première énergie verte du pays et la 2e source électrique. La France est aussi le premier producteur d’électricité hydraulique en Europe avec 20000 MW de puissance installée dans le pays. Cette production contribue aux objectifs du Grenelle de l’environnement, fixés à 23% d’électricité produite à partir des énergies renouvelables.

L’énergie hydroélectrique est produite sans émissions de gaz à effet de serre, ni déchets. Elle se stocke et peut être mobilisée rapidement selon les besoins de consommation. Les bas coûts d’exploitation, ainsi que la longueur de vie rendent cette énergie compétitive.

EDF, premier producteur d’énergie verte

L’exploitation de l’eau par EDF est en tête des énergies renouvelables, avec 10% de l’électricité produite. La puissance hydraulique installée est de 21,9 GW en 2014.

Dans le parc de production d’EDF, l’hydroélectricité occupe une place importante du fait de son fonctionnement et sa facilité d’utilisation. Elle respecte l’environnement, n’émet ni CO2, ni gaz polluant. Elle est utilisée comme base de production ou pour compenser la production lors des pics de consommation. Les faibles coûts de production, les conditions naturelles du relief contrasté, les précipitations régulières, la longueur des cours d’eau permettent à EDF d’être compétitif.

433 centrales hydrauliques occupent le sol français. 82 % de la production française est assurée par 4 régions : Rhône-Alpes 40%, PACA 16,3%, Midi-Pyrénées 15,3%, Alsace 11%. Les autres régions produisent 17,4% (sources 2014).

Le barrage de Serre-Ponçon, dans la vallée de la Durance, depuis plus de 60 ans, est le plus grand barrage européen et plus grand lac artificiel français avec 1,2 milliards de m3 d’eau. L’impact sur l’économie est conséquent avec 150 M€ pour le tourisme (soit 10% des revenus touristiques du département), 450 M€ pour la production électrique, 950 M€ pour l’agriculture (chiffres 2002).

Engie, premier fournisseur alternatif

Parmi les producteurs alternatifs hydroélectrique, Engie tient la première place. Il est également le 2e producteur français. C’est un acteur économique reconnu au niveau national et international. 38% des installations du pays portent le nom d’Engie. La production, par les deux entreprises d’Engie, s’élevait à 3 820 MW à la fin de l’année 2016:

  • la « CNR, Compagnie Nationale du Rhône » est l’exploitant « au fil de l’eau » du fleuve du même nom.
  • la « SHEM, Société Hydro Électrique du Midi » occupe les barrages des lacs pyrénéens et les centrales hydroélectriques du Massif Central.

Le milieu aquatique est préservé, une partie de la production hydroélectrique participe au développement économique local. Les entreprises et les artisans régionaux assurent la maintenance et la production.

Pour en savoir plus sur la production hydroélectrique:
https://www.edf.fr/edf/accueil-magazine/serre-poncon-cumule-les-superlatifs
http://www.engie.fr/energies-renouvelables/hydroelectricite/

Partages 0