Des coûts de construction de barrage très élevés

Coût des barrages hydrauliques : des millions d’euros dépensés

 

Si la construction de barrages assure le développement économique d’un pays en favorisant l’accès à l’électricité, la mise en oeuvre de ses structures gigantesques cause aussi des dégâts irréparables sur l’environnement. Le montant d’une installation hydraulique reste en plus très élevé…

 

Quel coût pour construire un barrage ?

 

Le coût d’un barrage hydraulique s’élève à plusieurs millions d’euros : de 5 à plus de 90 millions, selon les spécialistes. La plupart des constructions s’avèrent bien plus onéreuses que ce qui avait été annoncé par les ingénieurs et architectes chargés du projet. Le budget initial peut être modifié par différents paramètres techniques, environnementaux et même sociaux. Les conditions sur place ne sont que difficilement prévisibles. A Batoka par exemple, le montant de la construction a été doublé. La gestion de l’impact environnemental en est la principale raison. Malheureusement, le débit d’eau constaté est en baisse chaque année et les techniciens craignent que l’eau ne puisse alimenter correctement la centrale hydraulique à moyen terme.

 

Les avantages reconnus de la construction hydroélectrique

 

Le coût d’un barrage hydraulique est compensé par différents avantages. Cette énergie est une énergie renouvelable qui ne diffuse que très peu de gaz à effet de serre. L’installation hydroélectrique peut aussi aider à réguler le niveau de l’eau et à limiter la puissance du cours d’eau. Son rôle est essentiel en Afrique et dans les pays chauds en général puisqu’elle a la capacité de garder des volumes d’eau très importants pour ensuite les redistribuer en période de sécheresse. En Europe et en Amérique, l’eau des installations électriques est utilisée pour lutter contre les incendies. Enfin, les constructions hydroélectriques sont de grande longévité et fournissent pour un coût de revient très bas une grande quantité de MWh d’électricité. La solution est donc extrêmement rentable.

 

L’hydroélectrique est la deuxième source d’électricité en France après le nucléaire, selon EDF. Dans le monde, elle est surtout utilisée en Chine, au Canada, au Brésil et aux Etats-Unis mais elle tend à se développer en Amérique Centrale et Amérique du Sud.

 

Laisser un commentaire